asile.ch
Le monde n'est pas rond | Palestiniens oubliés à Beyrouth - asile.ch
32 ans après l’infâme massacre, le camp de Shatila pour les réfugiés palestiniens est toujours là, bien plus pauvre et surpeuplé qu’avant, et en plus isolé de la moderne et fastueuse Beyrouth, qui se trouve au-delà des checkpoints. Omar Ghannoum est un membre du groupe Ma’an (Ensemble), composé de 17 jeunes des camps de réfugiés …