arbrealettres.wordpress.com
Ce que mon corps alors peut contenir de joie! (Guillevic)
Pourvu que se dessine, Que s’annonce un courant, Que ça ne soit pas là A stagner, à tourner en rond, A bouger sans aller Vers du nouveau. Quand je sens les parois Bousculées, basculées, Quand…