arbrealettres.wordpress.com
Ton nom (René Char)
Mon corps était plus immense que la terre et je n’en connaissais qu’une toute petite parcelle. J’accueille des promesses de félicité si innombrables, du fond de mon âme, que je te supplie de garder…