arbrealettres.wordpress.com
MON AMI, TON COEUR… (François Mauriac)
Mon ami, ton coeur est le vieux port déserté Dont les vaisseaux ne viennent plus troubler le songe. Les lourds anneaux de fer que l’humidité ronge N’ont plus à retenir tous ceux qui l&r…