arbrealettres.wordpress.com
Au temps de la mort des marjolaines (Stuart Merrill)
Au temps de la mort des marjolaines, Alors que bourdonne ton léger Rouet, tu me fais, les soirs, songer A tes aïeules les châtelaines. Tes doigts sont fluets comme les leurs Qui dévidaient l…