arbrealettres.wordpress.com
Cerisier (Guillevic)
Te voici devenu Comme ce fut rêvé, Rien que cette blancheur Effrayant l’horizon, Rien que la fiancée Préparée pour les noces. Qui te prendra? Qui doit venir? (Guillevic)