arbrealettres.wordpress.com
Les oliviers s’enroulaient sur eux-mêmes (Marie-Jeanne Durry)
Les oliviers s’enroulaient sur eux-mêmes. Chaque torsion les ligotait d’un siècle. Ils se nourrissaient d’une terre pourpre et calme mais souvent aussi d’énormes roches, à l…