arbrealettres.wordpress.com
Lorsqu’on tue l’abeille (Guillevic)
Lorsqu’on tue l’abeille, Vient aussitôt la peur Que s’écroule Ou que s’écoule un monde Tangentiel au nôtre Ou l’englobant. (Guillevic)