arbrealettres.wordpress.com
Bourdon, je t’envie (Henri Thomas)
Bourdon, je t’envie, comme tu promènes, noire fantaisie, ta miette de vie dans les compliqués chemins de l’été! Cependant que moi je peine, je traîne un araire …