arbrealettres.wordpress.com
Sur ma langue (Abbas Kiarostami)
Sur ma langue Le goût amer de la patience Quelle douce présence Pourrait l’effacer ? (Abbas Kiarostami)