arbrealettres.wordpress.com
GAUDEAMUS (George Bacovia)
GAUDEAMUS Les flûtes chantent vainement En ces tristes, païennes heures. Désirs dissipés par le vent… Plus rien, non, plus rien ne demeure… Exposés au vent, à l’oubli, Ployant sou…