arbrealettres.wordpress.com
Au cirque, une nuit, je retrouvai un langage perdu (Alejandra Pizarnik)
Au cirque, une nuit, je retrouvai un langage perdu lorsque les cavaliers, torches en main, faisaient une ronde féroce sur des coursiers noirs. Ni dans mes rêves de bonheur n’existera un choeu…