arbrealettres.wordpress.com
L’oiseau immobile (Georges Schehadé)
Les nuits et les jours perdent leurs ombres par milliers Le Temps est innocent des choses O colombe Tout passe comme si j’étais l’oiseau immobile (Georges Schehadé) Illustration: Arbrea…