arbrealettres.wordpress.com
M’esveillant à minuit, dessillant la paupière (Gabrielle de Coignard)
M’esveillant à minuit, dessillant la paupière, Je voy tout assoupi au centre du repos, L’on entend plus de bruit, le travail est enclos Dans l’ombre de la terre, attendant …