arbrealettres.wordpress.com
Présence impérieuse (Norge)(Georges Mogin)
Présence impérieuse et pourtant retenue comme une haleine regarde nos longs chemins d’ombre. mes mains tendues, nos bouches perdues notre demeure ouverte où tu n&rsqu…