arbrealettres.wordpress.com
Au bord de la rivière (Goethe)
Coulez vers la mer de l’oubli, Chansons aimées! Que nul jeune homme N’aille plus vous chanter, ravi, Et nulle fille au temps des fleurs. Vous parliez de mon aimée seule, Qui aujourd&rsq…