arbrealettres.wordpress.com
Les corps de la nuit (Georges Schehadé)
Pour rejoindre le pavot des paupières innocentes Les corps de la nuit deviennent la mer (Georges Schehadé)