arbrealettres.wordpress.com
Ouvre-toi, paume du soir (Pascal Riou)
Ouvre-toi, paume du soir, laisse sourdre la douleur le voyage inachevable et l’impossible séjour. Ainsi, l’été, va la bouche au ruisselet prodigue. (Pascal Riou)