arbrealettres.wordpress.com
Dans les décombres d’un royaume (Wôn Tchôn-sôk)
Dans les décombres d’un royaume de cinq cents ans On n’entend que la flûte d’un berger Un voyageur passant au crépuscule Ne peut retenir ses larmes (Wôn Tchôn-sôk)