arbrealettres.wordpress.com
La plaidoirie de la brûlure (Alain Borne)
Je me couche dans la poussière, les yeux fermés La nuit sera totale, tant que l’aube Et le grand jour de ta chair Ne passeront pas au-dessus de moi Comme un vol de soleils. (Alain Borne)