arbrealettres.wordpress.com
La poésie meurt. L’époque est muette… (Mihály Babits)
La poésie meurt. Nos mains trop hardies Ont déchiré le cœur de violon De cette enfant frêle et l’ont tourmenté Pour en tirer des sons trop violents; Elle ne peut plus que geindre, aujourd&rsq…