arbrealettres.wordpress.com
ODE (Ricardo Molirani)
ODE Qui s’avance dans le soir jouant du luth sur les nuages comme dans sa propre demeure ? Qui joue du luth, et fait se retourner les feuilles des arbres ? J’ai rempli mon coeur des omb…