arbrealettres.wordpress.com
Je me promenais à Londres un été (Philippe Soupault)
Je me promenais à Londres un été les pieds brûlants et le coeur dans les yeux près des murs noirs près des murs rouges près des grands docks où les policemen géants sont piqués comme des poi…