arbrealettres.wordpress.com
On marche (Antoine Emaz)
on marche les yeux n’accrochent pas ils glissent sur les marguerites d’automne un malaise on ne sait pourquoi comme une fêlure fine un aigu faible dans le silence du dimanche (An…