arbrealettres.wordpress.com
Le matin du lac (Paul Fort)
Nous naviguons sur une onde insonore. Tous les ibis debout rêvent encore. Un souffle à peine effleure notre joue. Sous des roseaux trois crocodiles jouent. Du lac perdant les étoiles décloses, mont…