arbrealettres.wordpress.com
Au sommeil (Goethe)
Toi qui, de tes pavots, enchaînes Les yeux mêmes des Dieux et mênes Souvent des mendiants au trône Et des bergers près d’une belle, Ecoute: Je ne te demande Rien de chimérique aujourd’h…