arbrealettres.wordpress.com
L’heure était à l’absence (Agnès Schnell)
L’heure était à l’absence à cette nécessité portée en creux dès l’origine, à ce dire en staccato qui affolait et refusait de se tarir. L’heure était à l’errance au vertige sur les terres int…