arbrealettres.wordpress.com
Combien désiré combien doux ce murmure (Charles Juliet)
Combien désiré combien doux ce murmure trop ténu auquel je donne voix en me creusant dans mon silence puis lourds encore aveugles encore mêlés à tous cet humus où ils prenaient vie les mots qui mon…