arbrealettres.wordpress.com
JE ME DESSÉCHÉ, INERTE (Attila József)
JE ME DESSÉCHÉ, INERTE, et commence à vieillir; sur la terre déserte je reste sans dormir. Les sèves de la vie délaissent mes artères, ne donnant plus d’envie qu&rsqu…