arbrealettres.wordpress.com
D’UN PIANO LOINTAIN (Attila József)
D’UN PIANO LOINTAIN Au piano, trois notes ont chanté. Comme le goût… ou l’effluve d’un thé. Subtile ivresse effleurant mon visage. Plus d’une …