arbrealettres.wordpress.com
C’ÉTAIT LE SOIR, ET NOS PEAUX SE TOUCHAIENT (Attila József)
Illustration: Omar Ortiz C’ÉTAIT LE SOIR, ET NOS PEAUX SE TOUCHAIENT C’était le soir. Tombant du ciel d’été. De fous désirs, ardents comme une flamme,…