arbrealettres.wordpress.com
Je vous écris d’un pays pesant (Edmond Jabès)
Aussi belle que la main de l’aimée sur la mer. Aussi seule. J’écris pour vous. La douleur est un coquillage. On y écoute perler le cœur. J’écris pour vous, au seuil de l’idy…