arbrealettres.wordpress.com
Dormir et rire d’aise (Francis Vielé-Griffin)
Dormir et rire d’aise, un sommeil : je divague ; Dormons : le mal d’aimer, ô cœur, t’a ravagé ; Et je me sens, ce soir, si follement âgé Que je me crois le survivant d’un monde vague. La nui…