arbrealettres.wordpress.com
De les regarder si fort (Eugène Guillevic)
De les regarder Si fort que l’on peut, La table, la chaise ou un autre bois, L’heure est donc venue Ne sachant que trop Qui, encore une fois, se fatiguera. Mais…