arbrealettres.wordpress.com
Un jour il comprit (Luis Cernuda)
Un jour il comprit que ses bras n’étaient Faits que de nuages Impossible avec des nuages d’étreindre à fond Un corps, une chance. La chance est ronde et compte lentement Des étoiles d&r…