arbrealettres.wordpress.com
JE connais une peine (Lionello Fiumi)
JE connais une peine Qui se confie à une solitude. Quand décembre, hyène sinistre, A dévoré la multitude Des frondaisons Qui tremblaient, moribondes, Et qu’à l’arbre, auprès du r…