arbrealettres.wordpress.com
Il faudrait me serrer si fort — quels bras sauraient ? (Marie-Jeanne Durry)
Il faudrait me serrer si fort — quels bras sauraient ? Debout, et moi debout, face à face, à toi noue-moi. Non point dans la mort d’amour où nous ne serions ensemble que sursauts et sommeils.…