arbrealettres.wordpress.com
Il a suffi qu’on les nomme (Claude Esteban)
Illustration: Alexandra Guy Il a suffi qu’on les nomme pour qu’elles s’obscurcissent étrangères soudain, exténuées par le poids des signes elles avaient g…