arbrealettres.wordpress.com
Trempé d’abeilles (Julio Cortázar)
Trempé d’abeilles, dans le vent cerné de vide, j’existe comme une branche, et au milieu d’ennemis souriants mes mains tissent la légende, créent le monde …