arbrealettres.wordpress.com
INFINIMENT (Émile Verhaeren)
INFINIMENT Voici très longuement, très lentement, les râles D’hiver et les grands soirs dressés en bûchers d’or Rouge sur des fleuves et les mers novembrales Pleines de pleurs, pleines d’affres, pl…