arbrealettres.wordpress.com
Toujours (Ki no Tsurayuki)
Toujours De l’homme, non? Le coeur ne saurait être connu: Mais, dans mon village natal, Les fleurs, de jadis Exhalent toujours le parfum. (Ki no Tsurayuki) Illustration: Hokusaï