arbrealettres.wordpress.com
Patience (Guillevic)
Oui, fleuves – oui, maisons, Et vous, brouillards – et toi, Coccinelle incroyable, Chêne creux du talus, Ouvert comme un gros boeuf, Qui ne vous entendrait Criant comme des grain…