arbrealettres.wordpress.com
Le brouillard indolent de l’automne (Georges Rodenbach)
Le brouillard indolent de l’automne est épars… Il flotte entre les tours comme l’encens qui rêve Et s’attarde après la grand-messe dans les nefs ; Et il dort comme un linge…