arbrealettres.wordpress.com
Les vies et les vents se plaisent (Mackenzy Orcel)
Les vies et les vents se plaisent comme palustres en fête gisant des espaces éperdus les rives se confondent et se confrontent dans la tête du funambule fumeur d’effervescence des rives avide…