arbrealettres.wordpress.com
L’Automne et sa douceur (Jean Moréas)
Stances I Dépouille de l’allée où j’ai marché souvent, Feuilles mortes, tendres feuillages, Que suivait mon regard quand, portés sur le vent, Vous mêliez de l’or aux nuages ; L&rs…