arbrealettres.wordpress.com
Lis (J.J. Grandville)
Lis Combien je regrette le temps où, simple fleur, j’étais le symbole chéri de l’innocence! On m’effeuillait alors sur les pas des vierges et des chastes épouses; les anges porteu…