arbrealettres.wordpress.com
Savez-vous pas… (Louis Bouilhet)
Savez-vous pas quelque douce retraite, Au fond des bois, un lac au flot vermeil, Où des palmiers la grande feuille arrête Les bruits du monde et les traits du soleil – Oh ! je voudrais, loin …