arbrealettres.wordpress.com
L’ombre immobile des bambous (François Cheng)
L’ombre immobile des bambous Qu’un vol de fauvette pulvérise… Et le jardin se découvre sans clôture Et midi rétablit son règne (François Cheng) Rec…