arbrealettres.wordpress.com
Là où il n’y avait que les cicatrices (Luis Mizón)
Là où il n’y avait que les cicatrices d’une ancienne pluie je découvre le plaisir de ma soif tu me donnes l’eau fraîche dont j’avais besoin pour faire téter mes parol…