arbrealettres.wordpress.com
Canzone de l’essuyeuse de carreaux ou la vie à la va-vite (Paul Fort)
J’essuyais les carreaux. Il se méprit. Il a cru que je lui faisais signe. Il vint et me prit. Mon cœur fut épris. Alors il m’a quittée, l’indigne! j’en mourrai! – je meurs bientôt. J’essuyais mes c…